Le printemps est arrivé avec son énergie de renouveau, de nettoyage et de démarrage.

Mais malgré tout, vous vous sentez épuisé(e), fatigué(e) et vous ne parvenez pas à faire des nuits réparatrices.

La fatigue est un processus physiologique naturel mais il est important de différencier la “bonne” fatigue, celle que l’on ressent après une activité physique ou après avoir accompli un travail satisfaisant, et la “mauvaise” fatigue.

La mauvaise fatigue ressemble à la sensation de burn-out, d’épuisement total. Le mot ‘burn out’ illustre bien l’idée que nous consommons plus que ce que nous prenons.

Le corps nous envoie ce signal d’alarme, pour nous sortir de notre mode pilote automatique et prendre conscience qu’il y a peut-être des choses que nous faisons par habitude ou obligations, mais qui ne fonctionnent par pour nous ou plus !…

Dans ce cas, se poser la question sans jugement “qu’est-ce qui me fatigue?” permet une prise de conscience qui ouvre d’autres possibilités que vous n’aviez pas encore envisagé…